Quelle augmentation des loyers pour 2023 au Québec ?

Marché actuel maisons

 

Les taux applicables à l’augmentation des loyers en 2023 sont basés sur les pourcentages qui furent divulgués par le Tribunal administratif du logement (TAL). Ceux-ci sont en vigueur depuis peu et nous permettent d’évaluer désormais les pourcentages de l’augmentation selon le type de loyer.

 

Avec Vistoo, votre allié de l’immobilier, venez découvrir les augmentations des loyers en 2023.

 

Que vous soyez locataires ou propriétaires, consultez les pourcentages des loyers en 2023, ainsi que d’autres statistiques et outils pouvant vous aider à vous préparer à l’augmentation prévue.

 

Préparez-vous pour une hausse importante des loyers en 2023

 

En janvier 2022, nous avons vu le Tribunal administratif du logement recommander les augmentations suivantes :

  • Augmentation de base de 1,28 % en moyenne pour un logement non chauffé ;
  • Augmentation moyenne de 1,34 % pour un logement chauffé à l’électricité ;
  • Augmentation moyenne de 1,91 % pour un logement chauffé au gaz ;
  • Augmentation moyenne de 3,73 % pour un logement chauffé au mazout.

 

En 2023, on voit les augmentations suivantes recommandées :

  • Augmentation de base de 2,3 % en moyenne pour un logement non chauffé ;
  • Augmentation moyenne de 2,8 % pour un logement chauffé à l’électricité ;
  • Augmentation moyenne de 4,5 % pour un logement chauffé au gaz ;
  • Augmentation moyenne de 7,3 % pour un logement chauffé au mazout.

 

On remarque facilement une hausse importante, alors que la hausse moyenne de 2,3 % pour les logements non chauffés représente une augmentation de 56 % lorsqu’elle est comparée à celle de l’année 2022.

 

En effet, l’augmentation des loyers en 2023 sera beaucoup plus importante, entre autres, pour répondre à la hausse des taxes foncières. Par exemple, à Montréal, la taxe foncière s’élèvera à 4,1 %, un pourcentage qui représente l’augmentation la plus importante depuis 2011. En guise de consolation, louer un appartement à Montréal reste abordable en comparaison à d'autres grandes villes canadiennes.

 

Maintenant que les taux d’augmentation ont été émis par le TAL, il est important de se préparer à une augmentation significative des loyers pour 2023.

 

Soyez prêt à une augmentation significative ! En plus de l’augmentation de base, il existe d’autres pourcentages qui sont appliqués selon les composantes d’un loyer.

 

Voici une comparaison de ces taux en 2023 et ceux qui avaient été émis pour 2022, pour vous aider à bien saisir l’importance de l’augmentation actuelle:

 

Composantes du loyer

2023 

2022

Électricité

2,3 %

0,9 %

Gaz

26,2 %

7,6 %

Mazout et autres sources d’énergie

40,1 %

17,5 %

Frais d’entretien

5,7 %

1,6 %

Frais de service

4,6 %

3,1 %

Frais de gestion

3,5 %

2,7 %

Revenu net

1,8 %

1,4 %

Dépenses d’immobilisation

3,8 %

2,0 %

 

Un autre point à noter est qu’il existe aussi d’autres critères qui influencent l’augmentation d’un loyer comme :

  • Les hausses de taxes municipales. Bien que la taxe foncière soit la plus importante lorsqu’on parle d’augmentation de loyer, ce n’est pas la seule prise en compte ;
  • Les fluctuations des primes d’assurances ;
  • Des rénovations ou des travaux majeurs effectués au cours de l’année précédente.

 

Voir Plus

Type de logement

Estimation moyenne d’ajustement de base

Exemple d’estimation avec une augmentation des taxes municipales de 5%

Non chauffé

2,3%

2,9%

Chauffé

   

À l’électricité

2,8%

3,4%

Au gaz

4,5%

5,2%

Au mazout

7,3%

8,0%

Un outil de calcul disponible dès maintenant !

Augmentation prix maisons

 

Chaque année, le Tribunal administratif du logement rend disponible un outil de calcul pour l’augmentation de loyer. Cet outil est simple et efficace et permet de faciliter les négociations entre locataires et locateurs. 

 

Quoiqu’il ne prenne pas en compte certaines situations particulières, comme la mise en place de nouveaux services entraînant avec eux de nouvelles dépenses, il inclut un certain nombre de facteurs :

 

  • Les logements inoccupés dans l’immeuble ;
  • Les taxes et assurances ;
  • Les dépenses d’exploitation pour les services déjà en place ;
  • Autres dépenses majeures comme celles engendrées par la rénovation et la réparation de l’immeuble.

 

L’outil de calcul 2023 est disponible dès maintenant sur le site du Tribunal administratif du logement

 

Que vous soyez locataire ou propriétaire, cet outil vous permettra d’avoir une idée d’une augmentation raisonnable pour votre loyer et vous donnera les informations nécessaires pour bien négocier.



Quand doit-on envoyer l’avis d’augmentation de loyer ?

Maintenant que l’on connaît les pourcentages proposés pour l’augmentation des loyers en 2023, il est bien important d’être prêt à faire parvenir le préavis à son locataire le plus tôt possible.

 

En effet, l’avis pour une augmentation de loyer doit être envoyé dans un délai de 3 à 6 mois avant la fin du bail pour un bail de 12 mois. Ainsi, pour un bail se terminant le 30 juin, comme beaucoup le font, l’avis doit être envoyé au plus tard le 31 mars.

 

Une fois la demande de modification du bail reçu, le locataire dispose de 30 jours pour envoyer un avis au propriétaire. Bien qu’il soit possible de négocier une entente à l’amiable, il arrive parfois que le TAL procède à la fixation du montant du loyer pour régler une situation où une entente ne peut pas être conclue. 

 

Cependant, les immeubles construits il y a moins de 5 ans ne sont pas régis par ce règlement et le locataire devra quitter la propriété à la fin de son bail si aucune entente n’est atteinte avant.

 

Vistoo, la plateforme immobilière par excellence au pays, suit pour vous toute l’actualité et vous aide à trouver la maison qu’il vous faut. 

Vous pourriez être intéressé par:

Chargement en cours...