Surchauffe de l’immobilier : hausse des mises en chantiers en 2021

Vous êtes intéressé par une propriété immobilière au Québec ou dans le reste du Canada ? Ce pourrait être un très bon investissement. Il faudra juste rester au fait de certaines réalités, dont le climat immobilier canadien qui présente des signes évidents de surchauffe. L’année 2020 est considérée comme hors-norme et détentrice d’un record de ventes immobilières par la Société Canadienne d’Hypothèque et de Logements (SCHL).

En effet, cette année a été le théâtre d’une explosion à la hausse des prix sur ce marché. Les yeux de nombreux constructeurs et investisseurs sont rivés sur ce secteur au potentiel énorme, notamment sur l’immobilier neuf. Vous voulez en savoir plus ? Voici un point sur la construction de logements neufs.

 

 

Pourquoi une telle bulle immobilière au Canada ?

Au deuxième trimestre de l’année 2020, la SCHL rapporte que le prix du logement a connu une augmentation moyenne de 11,8 % par rapport à l’année précédente. Si cette hausse considérable peut bien être à l’origine du taux de mise en chantier qu’on observe actuellement, deux autres raisons ont un impact non négligeable sur cette situation. Ces deux données statistiques de 2020 devraient fournir plus d’informations.

 

Revenu et épargne en hausse

D’après Statistique Canada, les ménages canadiens disposaient d’une rémunération de 10,8 % plus élevée au deuxième quart de 2020. Il apparait également qu’au cours de la même période, leurs dépenses se sont amoindries de 13,7 %. Le résultat parle de lui-même : les ménages ont eu un taux d’épargne qui a progressé de 7,6 % à 23,2 % en l’intervalle de trois mois.

 

Un record à la baisse du taux d’intérêt

Pour sa part, le taux directeur accordé par la Banque du Canada a baissé de 1,75 % à 0,25 % du premier au deuxième trimestre de 2020. Il s’agit là d’un minimum jamais atteint auparavant. Et ce n’est pas tout : les taux d’hypothèques variables ont également diminué durant ces quelques mois. Il est clair que ces variations de taux incitent les ménages qui ne disposent pas de factures impayées à l'achat d’une propriété immobilière.

 

Résultat : Augmentation fulgurante de la demande dans un marché où l’offre n’est pas suffisante pour conserver un équilibre. Cette hausse de prix importante était inévitable.

 

Baisse d’attentes pour les maisons neuves : demande très forte pour l’unifamilial

Alors que l’offre n’a jamais été aussi faible depuis pas moins de 16 ans, chaque ménage veut réserver sa part du gâteau. Vous l’avez compris, la demande est de plus en plus forte pour les maisons unifamiliales. Il s’ensuit des prix d’achat qui frôlent l'incroyable du fait d’offres multiples et de surenchères maintenant devenues l’apanage des vendeurs. Le prix des matériaux tel que le bois a énormément augmenté en 2020 et au début de 2021. Point encourageant, on constate une baisse importante du prix du bois au début de l’été 2021; le prix du bois a chuté de 60% à la bourse de Chicago dans l’espace de 8 semaines. L’activité immobilière n’est cependant pas affectée par cette situation.

 

charpente d'une maison en construction

 

Une chose est sûre, la pandémie de la COVID en est pour beaucoup. À vrai dire, une croyance selon laquelle l’immobilier unifamilial allait prendre de la valeur naquit au début de ladite pandémie. On pourra dire qu’elle a effectivement alimenté à la hausse la valeur de l’immobilier. L’Association Professionnelle des Courtiers Immobiliers du Québec remarque que beaucoup de ménages ont battu des mains et des pieds afin de se procurer une maison, bien souvent au prix d’un lourd endettement. Avec cette course à l’achat, uniquement bénéfique aux vendeurs, les acheteurs ont payé un lourd tribut.

Face à cette situation, le gouvernement est bien déterminé à faire quelque chose ; mais dans l’attente d’une suite favorable, peut-être serait-il temps d’explorer une autre piste.

 

Condos toujours plus accessibles : une faible demande

Pour être un bon investisseur, il importe de cultiver la capacité à débusquer de juteuses opportunités là où d’autres ne voient que des impasses. Actuellement, les condos du centre-ville de Montréal ont perdu en popularité. Mais ne serait-ce pas une superbe opportunité immobilière ? Il y a en effet une panoplie de condos à vendre à Ville-Marie qui vous offre un style de vie incroyable et qui représentent un superbe investissement à long terme.

 

Ville au Canada

 

Certes, le quartier ne brille pas par son charme ou ses attraits. Montréal n’est peut-être pas réellement l’endroit idéal pour élever une famille ou un cadre aguichant pour des vacances de rêve, mais la situation ne restera pas inchangée. L’ouverture des restaurants, des salles de concert ou encore des musées est inéluctable et les habitudes vont certainement très vite changer.

Les condos sont les seuls types de biens immobiliers où les prix des habitations ne montent pas à vitesse fulgurante depuis des mois. Il est donc possible d’y trouver une propriété de premier choix à un bon prix.

 

Quelles sont les prévisions pour le reste de l’année ?

On se demande bien si la situation gardera une telle lancée et pendant combien de temps. La peur réside dans le fait que si la valeur du marché continue sur cette tendance ascendante, il arrivera un moment où le marché se heurtera à un mur. En fait, le pouvoir d’achat des ménages est limité et ces derniers ont déjà du mal à acquérir une propriété. Ils devraient donc être plus enclins à entamer un chantier de construction. Toutefois, des facteurs tels que le prix des matériaux, le taux d’intérêt et la demande sur ce marché pourraient influencer ces prévisions.

 

La mission de VISTOO est de vous présenter toutes les informations à portée de main. Nous vous aidons à faire le bon choix en vous fournissant des caractéristiques spécifiques et des données démographiques pour vous guider directement vers la porte d'entrée de vos rêves !

Inscrivez-vous

Recevez les dernières mises à jour sur le marché immobilier neuf ainsi que les meilleures opportunités d'investissement.