Les coûts des résidences pour aînés

À l’arrivée de la retraite ou à un âge plus avancé, nos besoins et notre mode de vie subissent plusieurs changements. La résidence pour aînés devient alors une option particulièrement intéressante pour ses commodités et pour la vie sociale qu’elle permet d’entretenir, entre autres avantages.


En revanche, lorsque les aînés souhaitent porter leur choix sur la résidence, une autre question s’impose : combien cela coûtera-t-il ? Le coût des résidences pour personnes âgées au Québec varie grandement selon divers facteurs. Quels sont donc les critères pris en compte ?


Faites le point sur la question en explorant ces critères ainsi que le prix moyen des résidences dans différentes régions du Québec. Vistoo vous aide également à planifier vos budgets et à tirer un maximum d’aide financière pour mener une vie confortable.

Des prix hautement variables

Si vous avez déjà entamé vos recherches, vous avez probablement pu remarquer de grands écarts entre un loyer et un autre. Comme tout autre logement, il dépend avant tout de la taille de l’unité et du nombre de chambres : il est possible d’opter pour un studio comme pour un logement à 3 chambres! La superficie compte évidemment dans le calcul également.


De même, les prix plus ou moins élevés découlent de la situation géographique de la résidence. Il va de soi qu’un immeuble situé au cœur du centre-ville de Montréal aura un prix de loyer supérieur à celui que l’on trouvera à Pointe-aux-Trembles ou au Saguenay!


En contrepartie, il se peut que vous trouviez effectivement une place moins onéreuse à Montréal que dans une région plus éloignée. La raison est simple : les loyers des résidences pour aînés comprennent aussi un nombre plus ou moins important de commodités et de services inclus dans le prix. Selon l’endroit, il peut s’agir de :

  • L’entretien ménager
  • Des soins médicaux/infirmiers sur place
  • Des repas compris
  • Diverses activités (spectacles, soirées cinéma, bingo, tables de billard, etc.)
  • Une piscine intérieure
  • Et plus encore.

 

De même, certaines résidences offrent un véritable lieu de vie, regroupant un salon de coiffure, une pharmacie ou un dépanneur, le tout à l’intérieur même de la résidence.


Lorsque l’on compare les coûts d’une résidence et d’une autre, il faut donc éviter de comparer des pommes avec des oranges. Avant de commencer vos recherches, prenez donc le temps de déterminer ce dont vous avez besoin et ce dont vous souhaitez vous passer.


Pour trouver le logement idéal et bien comprendre son coût, il faut analyser ce qui est compris dans le loyer. Une location sans services vous semble peut-être moins onéreuse, mais vous convient-elle réellement ? Parfois, le choix économique n’est pas le choix le plus pratique.


Dans le calcul des coûts, prévoyez également les dépenses supplémentaires que vous devrez peut-être engager si vous avez besoin de certains services.

Les coûts moyens par région

Comme nous l’avons mentionné, le coût varie énormément d’un endroit à l’autre, et notamment en fonction de la région choisie. Il existe bien évidemment des variations selon les quartiers et les villes choisies et la proximité des services offerts.


Il est tout de même possible d’établir une moyenne, et la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a effectué ce travail pour vous en compilant les loyers partout au Canada. En 2020, par exemple, elle a déterminé que le loyer mensuel moyen était d’environ 1 844 $.


La SCHL a également réalisé cette étude en 2021, regroupant notamment les moyennes en fonction de la région et du nombre de chambres dans un logement. Nous vous présentons donc la moyenne des prix des loyers au Québec dans quelques régions convoitées : 

 

Emplacement

Studio

1 chambre

2 chambres +

Île de Montréal

1 356 $

1 938 $

2 777 $

Laval/Rive-Nord

1 596 $

1 778 $

2 415 $

Laurentides

1 612 $

1 629 $

2 054 $

Rive-Sud

1 655 $

1 942 $

2 609 $

Montérégie

1 637 $

1 729 $

2 110 $

Québec

1 547 $

1 960 $

2 508 $

 

Notez que ces moyennes ne s’appliquent pas forcément ailleurs au Canada ; à Ottawa, le prix des résidences est considérablement plus élevé, par exemple, bien qu’il soit possible de trouver des options plus abordables en cherchant bien.

 

Lorsque vous en serez au choix de votre résidence, demandez-vous donc si vous souhaitez demeurer dans le même quartier ou la même ville, ou encore si une résidence pour aînés à prix modique dans une autre région pourrait davantage vous convenir. Parfois, s’éloigner un peu de la maison peut faire une
différence dans son budget, sans oublier que vous pourriez y trouver le parfait lieu de vie pour vos vieux jours.

Déterminer son budget

Justement, parlons du budget. Quitter son foyer pour la résidence engendre de nombreux changements, et le budget en fait partie. En fait, la retraite en elle- même est une grande période de changements ! Même si vous étiez habitué à une certaine planification financière, il vous faudra peut-être revoir celle-ci de A à Z.


Bien sûr, le coût d’une résidence privée sera probablement plus élevé que votre loyer ou même votre hypothèque actuelle ; cependant, plusieurs coûts pourraient se soustraire à vos dépenses habituelles. Pensons par exemple à l’électricité et au chauffage, souvent inclus dans ce type d’immeuble. D’autres frais mensuels ou quotidiens pourraient aussi diminuer de façon considérable, dont les coûts de déplacement si plusieurs services et commerces se trouvent sous votre nouveau toit ou tout près de la résidence, selon le quartier.


Des repas inclus ou à prix modique réduiront aussi grandement le montant de vos factures. Informez-vous auprès des résidences qui vous intéressent pour en savoir plus : certaines incluront le prix des repas dans le prix du loyer, tandis que d’autres, non. Ces dernières offrent généralement une cuisine complète et vous laissent la liberté de cuisiner ou pas selon vos préférences. À vous de choisir ce qui correspond le mieux au mode de vie que vous recherchez !


C’est donc de ces modifications que vous devrez tenir compte lorsque vous calculez le budget mensuel que vous souhaitez accorder à votre loyer. Lorsque vous ferez vos calculs, voici quelques-uns des revenus et dépenses à considérer :

Revenus

Revenus d’emploi
Régimes de pension
REER
Allocations

Crédits d'impôt

Dépenses

Coût de l’alimentation
Paiements de la voiture/de l’essence
Coûts d’électricité s’il y a lieu
Soins de santé/soins personnels

Autres dépenses

N’oubliez pas de faire une place pour les loisirs et le bien-être dans ce calcul. Une fois que vous aurez établi le montant total de vos dépenses mensuelles, vous aurez une idée plus claire du loyer que vous pouvez vous permettre en résidence. Bien sûr, il s’agira fort probablement de votre principale dépense.

Le crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés : cela s’applique à vous !

Lors du calcul de vos revenus, n’oubliez pas que vous pourriez avoir droit à différents crédits d’impôt et allocations, notamment en fonction de votre revenu.


Le crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés est l’une de ces aides : eh oui, la résidence privée pour les aînés entre dans cette catégorie du maintien à domicile ! C’est d’ailleurs l’un des avantages à opter pour une résidence privée plutôt que publique. Les seules conditions sont d’avoir 70 ans ou plus et de résider au Québec.


Le montant varie en fonction des dépenses engagées, couvrant non seulement le loyer, mais aussi tout un ensemble de services comme les soins infirmiers, l’aide au repas et l’entretien ménager. Les crédits sont applicables sur un montant de dépenses allant jusqu’à 19 500 $ ; le crédit maximal atteignait donc 6 825 $ en 2021 et ira jusqu’à 7 020 $ pour l’année 2022.

L’Allocation-logement pour les personnes à faible revenu

Le paiement d’un loyer en résidence pour personnes âgées vous préoccupe en raison de votre revenu au Québec ? Si vous ou l’un des deux membres de votre couple êtes âgé de 50 ans et plus, vous pourriez recevoir l’Allocation-logement pour vous soutenir. Cette aide s’adresse à vous si vous vivez seul et détenez un revenu annuel de moins de 20 800 $ ou si vous vivez en couple avec un revenu inférieur à 29 400 $ (pour la période du 1 er  octobre 2022 au 30 septembre 2023).


Mis à part ces deux crédits, tenez aussi compte d’autres aides financières ou prestations auxquelles vous avez droit ou dont vous bénéficiez déjà :

  • La Régie des rentes du Québec
  • La pension de la sécurité de la vieillesse (PSV)
  • Le supplément de revenu garanti
  • Le crédit pour la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée (TPS/TVH)


Mises ensemble, ces différentes aides pourraient vous donner un sérieux coup de pouce afin de trouver une résidence pour aînés qui correspond à la fois à votre budget, à vos besoins et même à vos préférences.

 

Avec Vistoo, trouvez plus facilement le logement qui vous permettra de mener une vie de retraite reposante et à la hauteur de vos attentes, le tout en respectant votre budget. À Montréal comme à Québec, en région ou même à Ottawa, des résidences de plusieurs groupes vous attendent.


Parcourez les logements disponibles en triant les résultats selon votre budget, le nombre de chambres, mais aussi les types de commodités et de services dont vous désirez profiter ! Avec Vistoo, choisir où habiter devient plus aisé.